Bienvenue sur le site de QSF

Découvrez QSF, nos communiqués, nos activités et notre tribune. N'hésitez pas à nous contacter ou à adhérer.

Derniers communiqués

  • Colloque QSF : Le bon gouvernement de la recherche – Pour une pluralité des modèles de recherche (21 septembre 2017)

       Colloque organisé par Qualité de la science française Collège de France  Vendredi 13 octobre 2017 / Amphithéâtre Halbwachs    

  • Communiqué sur le recrutement par les pairs des universitaires et des chercheurs du CNRS (19 juin 2017)

    Le recrutement par les pairs des universitaires et des chercheurs est une condition de la qualité de la production et de la transmission des savoirs. Il est aussi une garantie de l’égalité des chances dont doivent pouvoir bénéficier tous les candidats aux concours de l’enseignement supérieur et de la recherche. Seule la collégialité scientifique qui s’exprime à travers les comités et les jurys prévus par les dispositions juridiques régissant le recrutement universitaire et des organismes de recherche peut assurer la nécessaire expertise disciplinaire, sans laquelle toute décision peut paraître arbitraire.

  • Communiqué sur le tirage au sort à l’université (09 mai 2017)

    Le 27 avril dernier, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a publié au Bulletin officiel une circulaire informant des modalités prévues pour départager les futurs bacheliers candidats aux filières universitaires en tension (psychologie, droit, sciences et techniques des activités physiques et sportives – STAPS), instaurant officiellement le tirage au sort à l’université. QSF est opposé à une telle procédure. Le tirage au sort est contraire à l’esprit et à la lettre de la loi et installe le hasard au-dessus des critères pédagogiques qui pourraient permettre d’orienter les bacheliers souhaitant s’inscrire à l’université et qui favoriseraient leur réussite.

  • Communiqué sur le traitement des ATER et le recrutement des PRAG (04 mai 2017)

    Une pratique totalement abusive et parfaitement contraire au décret n° 88-654 du 7 mai 1988 relatif au recrutement d’Attachés Temporaires d’Enseignement et de Recherche (ATER) dans les établissements publics d’enseignement tend à se répandre au sein des universités françaises. Elle consiste à ne proposer aux doctorants ou aux jeunes docteurs recrutés qu’un contrat de dix mois, afin d’économiser deux mois de traitement pendant la période d’été. Le dernier exemple concerne l’Université du Havre.

  • Appel commun sur la procédure du « suivi de carrière » (21 mars 2017)

    Appel commun CGT FERC Sup – QSF – SNESUP FSU – SNPREES-FO – SUD Education – SupAutonome-FO Fin janvier 2017, les organisations (CGT FERC Sup – QSF – SNESUP FSU – SNPREES-FO – SUD Education – SupAutonome-FO) qui se sont exprimées sur la procédure de « suivi de carrière » et sur l’atteinte qu’elle risque de porter aux libertés académiques ont appelé conjointement les sections du CNU à faire connaître aux collègues relevant de leur section la position qu’elles adopteraient face à la demande ministérielle de mise en œuvre du « suivi de carrière ». Les sections du CNU se sont entre-temps réunies et chacune a adopté sa position. Il en ressort que la majorité [...]

    Lire l’intégralité de ce communiqué