Bienvenue sur le site de QSF

Découvrez QSF, nos communiqués, nos activités et notre tribune. N'hésitez pas à nous contacter ou à adhérer.

Derniers communiqués

  • Risques et dangers de l’arrêté du 8 février 2018 fixant le cadre national de la formation visant à l’approfondissement des compétences pédagogiques des maîtres de conférences stagiaires (26 mars 2018)

    Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a fait de la concertation avec les organisations représentatives une méthode de travail que QSF a appréciée. QSF n’a pas été en revanche consulté au sujet de l’arrêté qui fixe le cadre national de la « formation visant à l’approfondissement des compétences pédagogiques des maîtres de conférences stagiaires ». Cet arrêté, daté du 8 février 2018 et publié le 6 mars, prévoit dans son article 1 une « formation obligatoire dispensée aux maîtres de conférences, pendant leur année de stage. […] Cette formation vise à l’approfondissement des compétences pédagogiques générales ou spécifiques au champ disciplinaire nécessaires à l’exercice du métier d’enseignant-chercheur. » L’article [...]

    Lire l’intégralité de ce communiqué

  • Le « oui si » de QSF à la « Loi Orientation et réussite des étudiants » (17 février 2018)

    Le législateur a définitivement adopté jeudi dernier la « Loi Orientation et réussite des étudiants ». L’accélération du processus législatif laisse présager qu’elle sera promulguée très vite par le président de la République. Dans son communiqué du 31 octobre dernier, QSF avait apporté un soutien vigilant et exigeant au projet de loi présenté par la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en formulant notamment cinq propositions concrètes, qui n’ont pas toutes trouvé l’écho espéré. Le projet de loi du gouvernement présentait un ensemble de mesures qui pouvaient contribuer, selon notre association, à augmenter le taux de réussite en licence et accroître l’attractivité de l’université. QSF a donc soutenu [...]

    Lire l’intégralité de ce communiqué

  • Communiqué sur le recrutement par les pairs et les pouvoirs des universités (15 février 2018)

    QSF s’est insurgé systématiquement, ces dernières années, contre les cas de localisme, critiquant dans plusieurs communiqués l’interprétation faite par un certain nombre de conseils d’administration et de présidents d’université des textes qui régissent le recrutement des enseignants-chercheurs. QSF rappelle que seule la collégialité scientifique, qui s’exprime à travers les comités et les jurys prévus par les dispositions juridiques, peut assurer la nécessaire expertise disciplinaire, sans laquelle toute décision paraît arbitraire. L’un des fondements de l’université est le recrutement des universitaires par les pairs relevant de la même discipline. Ce fondement repose sur la nécessité absolue de la collégialité scientifique et sur le respect des dispositions juridiques. Or ces dernières années, [...]

    Lire l’intégralité de ce communiqué

  • Communiqué sur le « Plan étudiants : accompagner chacun vers la réussite » (31 octobre 2017)

    QSF réclamait depuis trente-cinq ans, de façon longtemps isolée, l’introduction d’une forme de sélection ou de prérequis à l’entrée à l’université; une meilleure orientation dès le lycée; une période de remise à niveau avant l’entrée en licence; la possibilité d’accélérer ou de modérer le rythme d’obtention de la licence selon les capacités et les souhaits des étudiants. Le Premier ministre et la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ont annoncé lundi 30 octobre une réforme de l’accès à l’enseignement supérieur qui va prudemment dans ce sens.

  • Communiqué sur les propositions de QSF pour une refonte de l’accès à l’enseignement supérieur (29 septembre 2017)

    Le système universitaire français souffre d’une contradiction bien connue : on déplore l’échec énorme à la fin de la première année du premier cycle, mais on interdit la sélection à l’entrée de l’université. La possibilité pour les universités d’orienter ailleurs des étudiants a pour objectif de limiter la sélection par l’échec, qui perpétue une forme de ségrégation culturelle et économique. Ceux qui défendent pour ces étudiants le droit automatique à la première année de l’université ne leur rendent pas service. Pour QSF, l’introduction des prérequis permettra d’éviter un tel gâchis.